Un opéra-exotique en quatre actes

. EXTRAITS : L'intro musicale avec voix : en AIFF (1000Ko) puis fin de l'intro musicale en AIFF (840Ko)
L'histoire * Voici l'histoire d'une princesse cambodgienne kidnappée vers 1900 par le peuple des singes.

Afin de préparer l'exposition coloniale de 1931 à Paris, monsieur du Portail, jeune architecte-dessinateur, se rend en compagnie d'un aventurier-explorateur et de l'ambassadeur de France au Cambodge.
Nos trois Français sont donc accueillis par le roi khmer, le roi Sowat, où ils découvrent des danses traditionnelles et un accueil chaleureux dans le pays du sourire. Apprenant le kidnapping de la fille du roi, la princesse Monalada, il sont entraînés dans une aventure sur les rives du Mékong et aux confins de la jungle cambodgienne.
Nos amis  partent seuls à la recherche de la fille du couple royal. Ils la retrouveront et tenteront de la soustraire aux griffes sauvages d'un peuple étrange : le peuple des singes ...

Y arriveront-ils ?

Pourquoi un tel kidnapping au coeur de la forêt ?

Verrons-nous une idylle se nouer entre un jeune architecte français et une princesse cambodgienne ?

Un mariage contre nature sera-t-il célébré ?

Découvrirons-nous des paysages insolites, superbes et parfois angoissants ?

Le temple d'Angkor Vat est-il au bout du chemin ?

Les Apsaras sont-elles aussi gracieuses qu'on le prétend ?

* Déposé INPI et SACD - 2002
.
Le projet Le livret de cette opéra-exotique existe bien ...
Il s'agit d'une opérette "classique" imprégnée de la culture khmère
Susciter l'envie de connaître le Cambodge et les temples d'Angkor.
Faire connaître l'opérette et Offenbach ... et pourquoi pas au Cambodge...

Car, pourquoi ne pas imaginer ce spectacle monté dans le théâtre de Phnom Penh reconstruit ! Comme Rithy Panh le montre superbement dans son film " Les artistes du théâtre brûlé ", il faut que des artistes cambodgiens puissent monter des spectacles vivants, des pièces, des opéras et des créations où l'on pourrait mélanger l'art musical occidental et l'art de la danse khmère.

.
L'oeuvre Dans une oeuvre originale, pleine de vie, de gaïté, et d'humour, mêler la culture cambodgienne à la musique d'une opérette réellement composée par Jacques Offenbach. "L'esprit" du musicien est intact !
Intégrer dans la mise en scène des danses traditionnelles, un ballet classique khmer ainsi qu'un extrait de théâtre d'ombre.

Une troupe française d'opérette impliquée. Une troupe cambodgienne motivée.
Un orchestre ouvert à un éventuel partenariat musical. Une partition originale de Jacques Offenbach.

.
Quelques renseignements scéniques Durée : 2h pour les quatres actes : une heure trente d'oeuvre musicale plus environ une demi-heure de dialogues.

Troupe : Une dizaine de solistes et entre 15 et 30 choristes ... au mieux.
Une troupe de danse ... si possible cambodgienne !

Décors : trois lieux à imaginer : un atelier(extérieur) de sculptures et de bas-relief, une clairière dans une forêt, la façade du temple d'Angkor.
2 "effets spéciaux" : un brouillard léger et une pluie "particulière".

.




Contact

Pour l'association Vivre Khmer qui gère les droits d'utilisation, de reproduction et d'adaptation du livret, cette histoire existe aussi en adaptation de livre illustré (pourquoi pas en BD).

Les bénéfices éventuels liés aux droits d'utilisation, de reproduction et d'adaptation du livret seront versés à l'association Vivre Khmer pour être redistribués et soutenirs des projets à vocation culturel et/ou humanitaire.

Christophe Vallantin Dulac /  23 rue Louis Pouey - 92800 Puteaux / 08 71 75 90 75

Droits de reproduction réservés © 2002-2005

Christophe Vallantin Dulac

L'utilisateur du site reconnaît avoir pris connaissance de la licence de droits d'usage, en accepter et en respecter les dispositions. Lire la Licence.